top of page

Rencontre Prospective du 10 décembre 2019

Deux vidéos pour vivre ou revivre en intégralité la Rencontre Prospective du 10 décembre dernier, organisée dans le cadre d'une journée Tech&Fab et de l'inauguration du nouveau #TechnocampusElectronique&IOT, avec #WENETWORK, #NEOPOLIA, #CCI, #Solutions&Co.

Extraits :

  • Je suis confiant pour 2020... si j’arrive à trouver des ressources. Il n’y a plus de modèle, les cycles sont de plus en plus courts et aléatoires. Ils sont aussi propres aux écosystèmes locaux. Willy Loriot, OP-S.

  • La croissante est-elle encore un paramètre qu'il faut que l’on continue à suivre ? Peut-on encore se baser sur les modèles industriels classiques : pour gagner plus, il faut produire plus ? Ne doit-on pas regarder de plus près les entreprises basées sur des modèles économiques différents, comme l'économie de la fonctionnalité, de partage, etc ? Xavier Gaudefroy, Synoxis.

  • Le monde évolue vers plus de personnalisation et juste à temps, il est aussi plus désorganisé. Mais c'est une opportunité de monter en service et valeur ajoutée. Il faut bien comprendre d’où vient la contrainte pour en faire une opportunité. ​Marc Bouilloud, Cema Technologies.​

  • Le frein c'est le changement. Il est facile de dire "changez" aux autres, mais difficile de changer soi-même. Il faut atteindre l'envie de changer... et la réussite derrière. L'agilité, c'est le changement qui arrive tout le temps. ​Thierry Ferchaud, AMPH.

  • Le rôle du dirigeant demain ? Hier, c'était un chef d’orchestre (philharmonique) ou chaque partie jouait sa partie et le tout était parfait. Demain, l'entreprise sera un orchestre national de jazz ou chacun a sa part de créativité et d’improvisation à jouer ; et le dirigeant, chef d’orchestre, doit faire que tout cela sonne plus juste encore qu’avant. Laurent Koening, Atelog.

  • Le rôle du dirigeant est de donner du sens, au sens large. Marc Bouilloud, Cema Technologies.

  • La seule chose qui ne change pas c’est que ça change tout le temps. Mais ça ne me fait pas peur car nous sommes entrepreneurs ; nous sommes là pour nous adapter. Une entreprise connait beaucoup de changements, externes, mais aussi à l’intérieur. Ce qui me motive pour venir au CDM c'est d'échanger avec les autres et rencontrer, d'avoir des points de vue différents, ce qui contribue à une ouverture d’esprit et facilite l’appréhension des changements. ​Pierre Robert, Visionerf.

Séance du matin sur les signaux faibles.

Séance de l'après-midi : zoom sur 3 marchés

  • Economie Circulaire

  • Micro-Usines

  • Hydrogène

A l'affiche